Un nouveau projet commercial périphérique à Moirans

Nous avons beaucoup écrit sur le projet de maxi-zone commerciale de Moirans avec d’une part la construction de surfaces commerciales nouvelles le long de la RD1085 et d’autre part la construction d’un hypermarché.

Ce projet était qualifié d’écoquartier : un vrai conte de fées.

Nous jugions le projet d’hypermarché désastreux pour le territoire. Heureusement, le juge administratif a annulé l’autorisation commerciale dont il avait bénéficié.

Pour faire passer le projet de zone commerciale, ses promoteurs avaient prétendu que des centaines de logements, en réalité fictifs, y seraient construits et que ce quartier, situé en périphérie, était central.

Les propriétaires du terrain sur lequel devait s’installer l’hypermarché Leclerc n’ont pas baissé les bras. Ils ont obtenu un permis pour construire pour un commerce de 950 m² de surface de vente. C’est peu, direz-vous mais dans un bâtiment de 1.920 m² de surface de plancher permettant une première extension rapide. Les promoteurs ne se cachaient d’ailleurs pas, ils l’avaient écrit dans leur dossier, de viser un objectif de 2.500 m² de surfaces de vente en alimentaire et de autant en non alimentaire. Ce qui était possible grâce aux réserves foncières, qualifiées d’espaces verts.

Il n’est donc pas étonnant de voir arriver un nouveau projet de grande surface : au premier bâtiment de 1.920 m² s’ajouterait un second (commerce non alimentaire) de 2.470 m².

Sur le plan joint à la demande, on voit bien la place laissée à l’extension du premier bâtiment et celle prévue pour un troisième bâtiment. Hypothèse que cela ? Pas du tout, les promoteurs l’ont eux-même écrit comme nous l’avons rappelé ci-dessus.

Imaginer que cette grande zone commerciale pourra se faire sans impact sur les commerces de centre-ville est illusoire. Nous demandons à la ville de Moirans et à la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais d’abandonner le projet de zone commerciale périphérique dite du quartier gare de Moirans et, en attendant, de refuser de projet (ce qui est justifié ne serait-ce que par l’absence d’étude des effets cumulés de l’ensemble du projet).

Remonter